Les bienfaits de la Sophrologie Dynamique

Elle nous permet de revenir à l'essentiel de nous-même.

- Elle aide à diminuer l'anxiété en période de stress et permet de vivre certaines situations avec plus de sérénité.

- Elle peut considérablement améliorer la concentration et la mémoire.

- Elle peut également apporter des bienfaits lorsque nous visons des objectifs.

- Elle aide à se préparer mentalement et physiquement à certaines épreuves à travers des visualisations positives.

- Elle est d'une aide face au désagrément et l'intensité de la douleur physique en permettant de diminuer la peur de la douleur ou

  d'augmenter le sentiment de sécurité.

- Elle est aussi très efficace avec les enfants et les adolescents dans le contexte scolaire. 

 

Exemples où la Sophrologie Dynamique® est appropriée :

  • Le stress et l'anxiété (ex. : gestion du stress professionnel, stress personnel,...)
  • (Re)devenir acteur de sa vie
  • Confiance et estime de soi
  • Canaliser, amplifier, gérer son énergie
  • Le manque de motivation
  • Apprendre à relativiser
  • Problème de concentration et de mémoire (apprentissage)
  • Gestion des émotions
  • Douleur physique
  • Préparation au situations suivantes (réussir ce que l'on entreprend ou surmonter un obstacle) :
    • examens d'étudiants
    • compétition sportive
    • accouchement
    • présentation à une assemblée
    • représentation artistique
    • insertion sociale ou professionnelle (entretien d'embauche,...)
    • surmonter un obstacle
    • dépassement de toute peur
  • Reprogrammation du sommeil
  • Accompagnement au deuil
  • Développement de son imagination, sa créativité
  • Eveiller un nouvel élan de vie, une nouvelle motivation et privilégier le positif pour soi - déprime, dépression, burn-out (*)
  • Prévention aux risques psycho-sociaux au travail (**)

 (*) La Sophrologie Dynamique® ne peut se substituer à un traitement médical.

 Il s'agir d'une aide complémentaire favorisant une issue positive. Il ne faut jamais arrêter ou modifier un traitement médical sans en parler d'abord à son médecin ou son thérapeute lors d'améliorations observées.

 

(**) Les risques psychosociaux sont néfastes à la fois pour le travailleur (maux de tête, trouble du sommeil, problème de concentration, hypertension, dépression, burn-out, etc...)

et pour l'entreprise (absentéisme, baisse de la productivité, baisse de la qualité du travail, conflits interpersonnels, etc...).